Pharmacie Baudoul-Cosse

Article: Comprendre les 4 types de peau.

Comprendre et reconnaître les 4 types de peau

 

On dit que la peau est le miroir de l’âme. Son état est le reflet de notre mode de vie ainsi que de notre alimentation, mais également de notre équilibre émotionnel et psychique. Prendre soin de son épiderme contribue donc à renvoyer une image positive de soi. Mais pour lui apporter les soins dont il a besoin, il est essentiel de savoir reconnaitre la nature de votre revêtement cutané. Normale, sèche, grasse ou mixte, apprenez à faire la différente entre les 4 types de peau.

 

Comment reconnaître la nature de votre épiderme ?

 

Il existe 4 types de peau qui constituent la nature intrinsèque de votre épiderme. Le type de votre revêtement cutané n’évolue pas au fil du temps puisqu’il est déterminé par votre patrimoine génétique. Pour prendre soin de votre visage tout au long de votre vie, il est donc important de déterminer quelle est la nature de votre revêtement cutané :

 

  • Les peaux normales sont des épidermes sains et équilibrés, bénéficiant d’une juste dose d’hydratation. Lisses, douces et lumineuses, elles ne présentent pas ou peu d’imperfections et restent confortables tout au long de la journée.
  • Les peaux sèches sont des épidermes en manque de sébum. Elles ont tendance à se desquamer et à tirailler. Elles se reconnaissent à leur aspect terne, à leurs pores très resserrés ainsi qu’à leur toucher rêche.
  • Les peaux grasses se caractérisent au contraire par un excès de sébum sur l’ensemble du visage. Elles ont tendance à briller ou à luire facilement. Sujettes aux points noirs et aux imperfections, elles présentent des pores dilatés et un grain irrégulier.
  • Les peaux mixtes sont un mélange des deux précédents types de revêtement cutané. Elles sont grasses au niveau de la zone T du visage, c’est-à-dire sur le menton, le nez et le front, tandis que les joues affichent un aspect terne et sec. Ce type de revêtement cutané se caractérise donc à la fois par des brillances, des imperfections, des pores visibles, des squames et des inconforts.

 

Le rôle du sébum pour l’équilibre des tissus cutanés

 

La nature du revêtement cutané est directement influencée par la quantité de sébum produite par les glandes sébacées. Le sébum est un film lipidique qui forme une barrière à la surface de l’épiderme afin de le protéger des agressions et de la déshydratation. Il joue un rôle essentiel pour l’équilibre des tissus cutanés, c’est pourquoi il est vivement déconseillé de chercher à l’éliminer. Certains facteurs peuvent accroître ou au contraire freiner la production de sébum, contribuant ainsi à créer des déséquilibres cutanés. Parmi ces facteurs, les dérèglements hormonaux, la chaleur, l’utilisation excessive de cosmétiques et les nettoyages trop agressifs peuvent entraîner une surproduction de sébum, aussi appelée hyperséborrhée. À l’inverse, le vieillissement, le vent et le froid peuvent être à l’origine d’un manque de sébum et aggraver ainsi les problèmes de sècheresse cutanée.

 

Qu’est-ce qu’un facteur naturel d’hydratation ?

 

Outre le sébum, l’épiderme dispose de différents éléments lui permettant de se défendre des agressions extérieures et de maintenir son hydratation. Il s’agit de substances hygroscopiques qui captent et retiennent l’eau au sein de la couche cornée afin de maintenir un équilibre entre les pertes et les apports en eau. Appelées facteurs naturels d’hydratation (FNH), ces substances sont principalement des acides aminés, des sucres, des phospholipides ou encore de l’urée. En tant que composés hydrosolubles, les facteurs naturels d’hydratation sont éliminés par l’eau lors du nettoyage, des baignades ou lors des pics de transpiration. C’est pourquoi les contacts répétés avec l’eau peuvent fragiliser et dessécher l’épiderme, rompant ainsi l’équilibre cutané.

 

Qu’en est-il des peaux sensibles ?

 

Il n’existe pas réellement d’épiderme qui soit sensible par nature. La sensibilité cutanée est plutôt un état passager lié à un déséquilibre hydrique, aux agressions extérieures ou encore à un stress interne. Cela se traduit par une réactivité excessive de l’épiderme qui se met à rougir, à tirailler ou encore à gratter. Tout comme les épidermes déshydratés et acnéiques, les épidermes sensibles peuvent retrouver leur confort et leur équilibre avec des soins adaptés. Vous pouvez donc agir sur les inconforts, les desquamations et les imperfections en appliquant des soins apaisants, hydratants et purifiants adaptés à la nature de notre revêtement cutané.

 

Lire cet article ne remplace pas l’avis d’un professionnel de la santé ou d’une consultation médicale. Prenez toujours contact avec votre médecin ou votre pharmacien.

L’article Comprendre les 4 types de peau. est apparu en premier sur Création de sites web pour pharmacies – MediaPharma.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Articles récents

Ouvrir le chat
Besoin d'aide ?
Bonjour,
Comment puis-je vous aider?
Enable Notifications    Ok No thanks